Qui est Myra ?

Femme entrepreneure depuis plus 20 ans, j’ai travaillé en début de carrière dans le monde de l’éducation des touts petits. Épuisée tant physiquement que psychologiquement de performer seule dans tous les domaines de ma vie, j’ai appris par une excellente leçon de la vie, que je ne pouvais pas continuer à faire les choses de cette façon.

Pour la première fois dans ma carrière professionnelle, j’ai pris une décision de cœur ; celle de fonder mon entreprise Humanimalité, pour ma grande passion pour les animaux. Aider, éduquer et sensibiliser les gens à des valeurs de respect pour les animaux de compagnie, pour que cessent les gestes de violence, et d’abandon envers nos animaux de compagnie. J’y ai ensuite annexé un service de pension féline, qui nourrit ma passion à tous les jours. Humanimalité rassemble maintenant plus de 25 000 fans, pour mon grand bonheur.

Ne sois donc pas surprise si Les Mots de Myra est teinté d’animaux et de fortes croyances sur les bienfaits qu’ils procurent.

Suite à plusieurs relations amoureuses, particulièrement la dernière , mais combien positive (je suis capable de le dire maintenant !) pour ce qu’elles ont pu m’enseigner, j’ai eu l’idée de fonder Les Mots de Myra. Seul hic est que je ne savais plus du tout comment Oser être Moi ! Je n’arrivais pas à dépasser cette barrière de peur, d’anxiété et de mal-être. Je croyais avoir perdu mon propre pouvoir.

J’ai alors débuté un long cheminement de reconstruction de 3 années, pour comprendre toutes les formes de violence dont j’avais été la victime.

La violence psychologique était tellement insidieuse, que je n’avais même pas réussi à l’identifier lors de mes relations. J’étais tellement en mal-être que j’avais besoin de mettre des mots sur ces gestes, cette forme de manipulation, de comportement et de découvrir à quel point ceux-ci avaient été des armes de destruction massive pour ma confiance et mon estime de moi. J’avais l’impression qu’on m’avait grignoté le cerveau…et le cœur. Aucune marque n’apparaissait cependant sur mon corps, du moins à première vue. Mais, il y a avait une réelle souffrance, et ce n’est pas parce que je ne voyais rien d’apparent sur mon corps, que ma souffrance n’était pas réelle.

Je devais trouver une façon de faire profiter mon expérience aux femmes telles que toi peut-être, vivants ou ayant vécues de la violence et qui décident un jour, de changer leur vie, et d’en reprendre le contrôle.

Car même si nous sommes victimes de violences et d’abus peu importe la forme, nous pouvons aussi faire le choix de ne plus être une « victime » et de reprendre notre pouvoir ! Qui est Myra est plutôt qui est Myrabelle Poulin, et je ne suis plus une victime.

Myrabelle

Pourquoi les Mots de Myra ?

Puisque je n’ai pu identifier cette violence pendant qu’elle était vécue, je n’ai pas eu le réflexe d’aller visiter un site web sur la violence conjugale. Je me suis alors dit, il faut autre chose ! Une plateforme où nous pouvons identifier cette violence, la comprendre, y trouver des alternatives, des ressources et des conseils pour en sortir et se reconstruire.

Lors de mon cheminement, j’ai compris toute l’importance des mots. Les mots que l’on reçoit et les mots que l’on émet. Dans la vie de tous les jours, on ne s’arrête pas forcément pour prendre conscience du réel dommage qu’ils peuvent faire, ou à l’opposé à quel point ils peuvent aussi être porteurs d’empathie et d’espoir.
Les Mots de Myra se devait d’être un blog, dont je suis la rédactrice en chef. Ce blog est en grande partie basé sur ma propre expérience de vie.

Lors de cette étape cruciale de reconstruction, il est très porteur de pouvoir raconter notre propre histoire. C’est alors que l’on peut s’apercevoir très rapidement que nous ne sommes pas seules, le fond de l’histoire ne change pas. La violence psychologique c’est de la violence. Nous devons témoigner au et fort de la violence, peu importe la forme, que nous vivons.

Peu importe l’étape où tu es rendue, tu peux y arriver tout comme moi ! Tu peux toi aussi Oser Être, ou Oser Être de nouveau. Nous avons toutes le même combat face à la violence. C’est un peu comme si nous pouvions indiquer sur un CV, survivante de violence, et pouvoir le considérer comme tel. Un plus d’expérience, et un plus qui nous rend beaucoup plus fortes !

Nous avons toutes le même combat face à la violence. Il est maintenant venu le temps d’en parler ouvertement. Parce qu’il ne devrait plus être permis de se taire lorsque nous en voyons et que nous sommes tous des témoins silencieux lorsque nous ne portons pas aide, soutien ou que nous ne dénonçons pas.

Comme tu le constateras, ce site a été conçu principalement pour les femmes, non pas parce que la violence a un sexe mais bien car je pars de ma propre expérience personnelle.

Nous avons toutes nos failles et nos combats, mais c’est ce que nous choisissons de faire avec nos expériences qui nous différencient et nous aident à devenir la meilleure version de nous-même et de reprendre notre pouvoir.

Osons Être de nouveau, enfin !